Impressions dominicales

Photographe inconnu.

Photographe inconnu.

L’enfant dit: — Regarde! La corneille est sur le chantier.
Le père — une ombre, si contemporaine — répond: — Les oiseaux, eux, peuvent aller où il veulent. Là où c’est interdit. C’est leur supériorité.

Triste impression à la terrasse d’un tea-room. L’adulte conditionne, inconscient, un être en devenir. Nous naissons oiseaux. Et c’est une éducation creuse, la contrainte de la loi, qui nous désapprennent à l’être. Dès l’enfance, nous remplissons notre quotidien de chimères et d’illusions. Nous apprenons — à contre-cœur si souvent — à jouer un rôle: le rôle de l’étudiant; celui de l’employé, du patron ou du chômeur; de l’homme sérieux et affairé. Nos personnages sont aussi nombreux que les situations sociales que nous subissons. Nous jouons même à être amoureux, à être parent.

Et si nous décidions de jouer un rôle inédit? Celui d’être un Homme. Par ce jeu enfantin, les vanités de nos sociétés assurantielles et matérialistes, cruelles et dénaturées, se dissiperaient tels des cauchemars. À force de jouer, peut-être redeviendrons-nous — dans une espèce d’imitation surnaturelle — des oiseaux. Des Hommes, donc.