[Entre soi]

Modèle & photographe inconnus.

Modèle & photographe inconnus.

Longtemps je me suis corseté, à la façon d’un dandy, pour te façonner, te sculpter. L’artifice était mon maître. Je nous dissociais. Je croyais - et je cède encore à cette facilité, parfois - que la maîtrise de la forme induit celle du fond. J’étais profane.

Torturée et suppliciée, tu as su insidieusement te lover aux fêlures du personnage. Et comme cette eau qui devient glace, tu as disjoint jusqu’à l’éclatement les accessoires de la représentation.

Sans corset ni cravache, l’effondrement fut brutal et vertigineux. Dans cette spirale abyssale, plus je croyais me perdre plus je percevais distinctement notre genèse. Fruit d’un viol blasphématoire, ce corps terrestre souillé et pétrifié de peurs méduséennes était une nécessité à notre ascèse.

T’ayant recouvré, au pied de cette échelle de Jakob de la cruauté et de la violence, nous entrevoyons sereinement le dernier échelon, celui de l’anachorète occulte.

Ensuite, nous nous brûlerons au feu générateur pour investir un autre corps terrestre - animal, végétal ou minéral - et poursuivre notre cycle initiatique. Palingénésie antique.