Miel de bois

Anne St Marie.

Anne St Marie.

Samedi dernier, je découvris, par accident, dans le désordre de mon secrétaire, un échantillon de Miel de bois, de Serge Lutens. Je décidai, par curiosité, de le porter. Je m'en parfumai; et, dans l'instant, je fus saisi par l'odeur si noble, et si puissante, de l'encaustique. Certains y verront, peut-être, une odeur déplaisante; je l'associe à la beauté d'un intérieur ancien, où s'entremêlent, diffuses, des odeurs de bois, de fumée de cire & d'encaustique. La lumière même, qui baigne cette pièce imaginaire, est évoquée. C'est à regret, qu'au soir, je m'en séparai.

Miel de bois, Christopher Sheldrake, Serge Lutens, 2005.