Kiki

Kiki de Montparnasse.

Kiki de Montparnasse.

L'ambiguïté du parfum, c'est celle de l'inspiratrice, Kiki de Montparnasse. Muse & prostituée, elle s'élève & s'abîme; excentrique & désespérée, elle fuse & s'alanguit. Et Kiki trahit, sans cesse, dans sa structure cette tension, si sublime; cette précarité des sentiments.

Cette fougère est d'un classicisme étonnant; excessif presque. La lavande ciselée renvoie subrepticement aux grandes heures de la parfumerie française masculine. Le doute, déjà. Féminin & masculin; cette dualité est celle des garçonnes.

Et le déroulement, si prévisible de la lavande, ne cesse à chaque instant d'être contrarié. Ici, quelques notes épicées l'encanaille; là, quelques agrumes l'acidifie & une vanille sucrée, l'estompe. Ces touches accidentelles achèvent de nous égarer; de nous séduire. Le portrait d'une femme insaisissable - désirable, donc - s'esquisse; et nous trouble.

Kiki, Vero Kern, Vero.profumo, 2007.