Allure

Modèles inconnus, par Clifford Coffin.

Modèles inconnus, par Clifford Coffin.

Allure est un kaléidoscope d'odeurs. Les notes contrastées, si ce n'est contradictoires, se confondent, s'entremêlent & s'entrechoquent. Des notes d'agrumes pétillantes, de fleurs blanches sensuelles, d'épices suaves créent une sensation brouillonne. Ce capharnaüm olfactif est le reflet de son époque.

L'élégance n'est plus un maintien ni une silhouette construite, mais une accumulation désordonnée, une précipitation. L'effet est, sans doute, agréable - plaisant, même -, mais sans caractère ni audace. Son impudeur est de s'estomper de notre esprit, à peine senti. Il est le sillage des femmes contemporaines: interchangeable.

Allure, Jacques Polge, Chanel, 1996.