Do Son

Opiomane indochinoise | Léon Busy.

Opiomane indochinoise | Léon Busy.

L'atmosphère de Do Son est celle d'une fumerie d'opium indochinoise. Son sillage vaporeux disperse une brume, qui trouble les sens; voile les yeux. Les volutes éphémères distordent & bleuissent les corps, les objets.

Les murs tapissés de nattes soufflent une poussière sèche & irisée. L'équilibre est précaire; s'abandonner, lourdement, dans de profonds coussins. Des songes voluptueux & décousus défilent, incohérents, sur les rétine; le cerveau léthargique s'y égare. Et les fleurs blanches, qui cristallisent l'effet du datura, alourdissent la respiration. L'asphyxie obscurcit les perceptions; la brume s'opacifie & devient brouillard. L'oubli, enfin.

Do son | Fabrice Pellegrin | Diptyque [2005].