L'Eau d'Issey - City blossom

Sakura.

Sakura.

Cette déclinaison printanière de la classique Eau d'Issey m'intrigue. Les lignes aguicheuses de son flacon - créé par Mademoiselle Maurice - et sa douceur, presque sucrée, si différentes de mes inclinations instinctives, devraient m'en éloigner. Et pourtant.

Insensiblement, l'évolution de cette eau de toilette m'évoque les sakura, qui, au Japon, dès la fin de l'hiver, explosent dans des floraisons somptueuses & opulentes. Et chaque rue, chaque parc, se parent d'un rose délicat, subtil & si fragile.

Le rose diaphane du jus suggère celui des fleurs de cerisiers; et instille, peut-être, cette perception intrigante. La confusion peut-elle être olfactive, aussi? Je l'ignore. Le contraste est si marqué entre l'odeur raffinée des sakura & le sillage pétillant, mais évident, de ce bouquet urbain.

L'Eau d'Issey - City blossom, Alberto Morillas, Issey Miyake, 2015.