L'Oiseau de nuit

Modèle & photographe inconnus.

Modèle & photographe inconnus.

Le sillage de cet Oiseau de nuit esquisse la silhouette d'une prostituée; son épiderme, aussi. Dans la pénombre d'une ruelle, une longue chevelure noire souligne des seins tendus à l'excès; des jambes interminables & habillées d'une paire de bottes.

Effleurer, à peine, cette chair lubrique; un regard équivoque s'échange. Et cette peau usée se dénude & s'offre impudique. Elle exhale un relent de corruption, où s'entremêlent aux odeurs d'hommes, une moiteur ennuyée, un tabac froid & quelques notes épicées, mais fugaces. L'obscénité de cette scène est sublime. Respirer, sans gêne ni retenue, ce corps d'une vénalité impatiente. Ne pas s'y attarder; risquer, sinon de sombrer.

L'Oiseau de nuit, Pierre Guillaume, Parfumerie Généralein Collection sur invitation, 2009.