Purple rain

Modèles & photographe inconnus.

Modèles & photographe inconnus.

Impressions étranges. Une fine pluie ruisselle sur une silhouette masculine. Douce torpeur. Peut-être est-elle amère. Le ciel gris-mauve esquisse un jardin d’iris idéal.

Les amants y déambulent sereins. Une main, subrepticement, se glisse dans la vôtre; la serrer, innocent. Au fil de la promenade, la puissance de l’iris sature l’atmosphère. Les sentiments s’exaltent; le temps se suspend.
Mais la puissance du soleil écrase ce jardin idyllique. En quête de fraîcheur, les amants se réfugient dans un sous-bois au feuillage dense, qui filtre les rayons. La lumière se tamise & se joue du spectre des couleurs. Et cette main est dans la vôtre, encore; la serrer, incontinent.

Soudain, une ombre plane.

La pluie s’évanouit & avec elle le jardin, les amants. Il ne reste que cet homme détrempé, seul. Et réminiscence de ce songe - de cette réalité? -, un sillage irisé & boisé d’une infinie mélancolie.

Purple rain, Daniela Andrier, Prada, 2015.