Sorcier tantrique | William Mortensen [1932]

Sorcier tantrique | William Mortensen [1932]

B.A. Le Comte. Genève. 1978.

Créé en 2011, Chypre Rouge n’a cessé de se régénérer. Ombre de son créateur, il en suit les errances. Le dandysme ne fut qu’une vaine ascèse, notamment. Mais ne rien renier. Les ébauches, même avortées, sont l’œuvre déjà.

Incréé, mon esthétique se structurait de hasards et de coïncidences. Et je ne pouvais comprendre que cela était plus subtile; les inspirations ne sont qu’un venin instillé, par l’inconscient, dans l’esprit. Ni hasard ni coïncidence, mais émergence. Je m’imprégnais donc, confusément, d’une atmosphère séductrice et sulfureuse, qui entremêlaient odeurs et curiosités, décadence littéraire et perversion. La matière brute, ma part obscure, se révélait; et je l’ignorais encore.

Plongé au feu noir de la putréfaction, les flammes me créèrent.

Et Chypre Rouge — ombre ignée — se transfigure une dernière fois. Si, à l’origine, je croyais qu’il n’était qu’un hommage au parfum éponyme de Serge Lutens. Il le fut, peut-être, mais il est — plus essentiellement — la réminiscence d’une existence ancienne et immortelle, qui — des forêts celtiques, qu’évoque la mousse de chêne de l’accord chypré, à l’œuvre au rouge alchimique —, m’égara, d’une station l’autre, dans des dédales initiatiques et les méandres de ma psyché. Fatalité antique d’une échelle de Jacob immanente.

Épuré enfin des scories contemporaines, je crée et me crée en conscience à la façon d’un écrivain occulte. Et d'autres voies de création et de connaissance de soi se révélèrent. Le Tarot, notamment. Évidence d’une rencontre. Cet antique jeu que j’avais ignoré, négligé, jusqu’à cet instant, je le connaissais déjà. Son étude minutieuse ne fut point élémentaire ni laborieuse. La voie humide d’une sagesse révélée. Ni taromancie ni tarologie, mais tarosophie. Et les arcanes archétypiques initièrent une descente en soi, aux profondeurs de l’intime et de l’être. Ils sont les miroirs des ombres; leurs reflets nous enseignent. Cet apprentissage, s’il est sincère, structure nos vaines existences en leur instillant un sens et une origine. Chronologie occulte, qui surgit de nos inconscients et que le Tarot épure.

La tarosophie s’enrichit nécessairement de l’étude de la psyché, singulièrement de l’inconscient. Reflet de notre personnalité, le Tarot — aussi essentiellement que les rêves — remonte notre inconscient, nos ombres, à notre conscience. La rencontre avec C.G. Jung fut fulgurante. Elle se construit, depuis peu, au prétexte des séminaires de l’Antenne romande de l’Institut éponyme. Cette fusion d’une connaissance ancienne et d’un savoir érudit me crée à la façon d’un miroir. Et c’est cela que doit être un tarosophe, lorsqu’il lit les cartes. Dans une espèce de transe, il doit se libérer de l’ego et de la raison pour s’efforcer de refléter — sans ses ombres — la psyché profonde du consultant.


Consultations, cours & séminaires

B.A. Le Comte | Printemps 2018.

B.A. Le Comte | Printemps 2018.

Les consultations. Le Tarot est un puissant révélateur de l’inconscient. Si la lecture des lames s’inscrit dans une tradition séculaire, divination et superstitions — qui entretiennent les peurs — sont abandonnées pour se concentrer sur la symbolique et les archétypes, qui, seuls, permettent de descendre aux profondeurs de la psyché. Et ainsi remonter à la conscience les ombres du consultant.
Cette émergence émancipatrice est créatrice. Aussi, l’interprétation des lames, si elle s’inscrit aux règles antiques du Tarot, ne répète jamais un schéma prédéfini. Tirage classique, créatif ou karmique [énergies anciennes], thématique ou incubateur, les séances se réinventent aux possibilités et impossibilités du consultant. Et si le processus d’incubation est nécessaire — et souvent suffisant — pour surmonter des peurs, appréhender des obstacles, dans certaines situations, il peut être opportun de compléter la lecture des lames d’exercices. La psychomagie, en effet, est une réalisation consciente et métaphorique des ombres inconscientes.

Les consultations sont ouvertes, sur rendez-vous, du lundi au vendredi.
Le tarif horaire d’une séance est de 90.00.
Pour de plus amples renseignements, ou pour prendre rendez-vous, vous pouvez m’écrire — blaxandre@omniavanitas.ch — ou me téléphoner —+4179 960 66 84.

Agenda

  • 1 octobre 2019 | 18-21 heures | Tirage gratuit [Coup de la girafe, Rue Maunoir 18, 1207 Genève]